Créer son “mieux vivre”…

J’ai exercé depuis plus de 20 ans en tant qu’éducatrice spécialisée dans différents institutions. (EPAD, CMPP, MECS, MAS, hôpital de jour/ adolescence, école maternelle, crèche, clinique psychiatrique).

Ce travail social m’a amenée à côtoyer un public de tout âge, en proie à de multiples difficultés : sociales, physiques et psychiques. En dernier, j’ai travaillé à mi-temps en internat scolaire et éducatif, en “unité éducative de prévention”.

Je suis praticienne en médiation artistique (PROFAC) et en art-thérapie (“meformer”).
Fan depuis toute petite des contes des fées, je me suis d’avantage documentée sur leur signification si riche. Ainsi il ne me tardait que d’utiliser leur richesse à bon escient!
Finalement, dans le cadre de mon travail d’éducatrice, j’ai pu proposer et mettre en œuvre un projet nommé « aR’Conte ».
Une expérience d’atelier du mercredi après-midi faite avec des enfants et adolescents montrant des difficultés de concentration,de comportement, physique ou psychique.

Lors des rencontres j’utilise la lecture d’un conte, pour oser la création avec des matériaux, tel que la terre de modelage, la peinture, le collage, la mosaïque … Il va de soi, que le choix du conte et des matériaux sont mûrement réfléchit et adaptés au profil des jeunes. A la fin on se retrouvait pour symboliser son acte et sa création. Et d’ailleurs par moment il m’était possible d’insuffler une lueur de “savoir vivre avec la difficulté”, du moins, un “savoir la surmonter” le temps de notre entrevu.
D’ailleurs, l’onglet “un mercredi de couleur: bonheur!” en parle plus en détail.

Et pour ce qu’il en est de l’artiste, j’ai envie de citer le peintre anglais Adrian Hill, qui, en 1940, fit le premier l’expérience du bienfait de son art sur lui-même.

“Lorsqu’il est satisfait, l’esprit créateur […] favorisera la guérison au cœur du malade.”

Et j’ai pu, jusqu’à présent, vérifier ses dires sur ma propre personne :
Avec succès, car ce n’est qu’en reprenant de nouveaux les pinceaux que j’ai ouvert les portes à la créativité et aux nouveaux chemins du “vivre mieux avec” ma maladie.
Voilà pourquoi je partage cette clé avec d’autres personnes.

Prendre Rendez-vous